Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs,

Les rencontres avec l’ensemble du personnel de la faculté m’ont permis d’établir un listing des problèmes qui prévalent au sein de notre établissement et il m’a semblé opportun de vous les communiquer :
  • Les uns sont liés au sureffectif des étudiants (4842 inscrits, tous cycles confondus), à l’insuffisance en personnels administratif et technique qualifiés, à l’inadaptation des infrastructures (non-conformité des labos de graduation), ou leur absence (labos de recherche), mauvaise conception des amphis, salles de TD, salles de réunions, bibliothèque, salles de lectures, etc. A ces problèmes s’ajoutent, bien sûr, l’insuffisance de bureaux pour enseignants, l’absence d’Internet et d’espaces de convivialité et… le mauvais état des sanitaires. 

  • Les autres relèvent plutôt du comportement de tout un chacun. Certaines attitudes ont un effet néfaste sur la qualité de l’enseignement : arriver systématiquement en retard (ou libérer les étudiants avant l’heure), être laxiste pendants les cours ou les examens, avoir recours à des artifices afin de se dérober aux tâches pédagogiques, ou pire commettre des malversations, sont parmi les principaux manquements observés. 

Le rôle de l’administration et du corps enseignant appuyé par nos techniciens, faut-il le rappeler, est d’être au service de l’étudiant. La première fournira les conditions matérielles adéquates, le second veillera à dispenser le meilleur enseignement scientifique. Les uns et les autres doivent avoir un comportement irréprochable et agir selon les règles de l’éthique et de la déontologie. Notre crédibilité est un bien précieux. 

La nouvelle équipe en charge de la gestion administrative et pédagogique a pour ambition de travailler dans la transparence, d’être à l’écoute de tous et d’instaurer des relations saines et conviviales et un climat de confiance. La bureaucratie, par exemple, sera réduite à un niveau minimal. L’information pour tous sera la règle.

Il est aisé de constater que certains problèmes ne peuvent être solutionnés dans l’immédiat et ne relèvent pas directement de mes compétences, d’autres seront résolus grâce aux nouvelles dispositions prises. Dans tous les cas, je m’attellerai à apporter progressivement les solutions appropriées.

Vous comprendrez, donc, que la gestion actuelle au quotidien n’est pas évidente. Toutefois je reste persuadé qu’avec le concours et l’appui de TOUS, de la patience, de l’abnégation, de l’assiduité et un zeste d’imagination, notre faculté gagnera en estime et valeur.

Pour ma part, je suis à l’écoute de tous et suis preneur de toutes les bonnes suggestions.

 

Revues Scientifiques

MESSAGERIE

Revue d'Agriculture